October 10, 2018

DANS LE RYTHME DES MEILLEURS

44e rallye de Grande-Bretagne, du 4 au 7 octobre 2018

citroën total abu dhabi wrt

Longtemps en bagarre pour le podium avec Craig Breen, Citroën Total Abu Dhabi WRT revient de Grande-Bretagne, avec la satisfaction d’avoir vu la C3 WRC se montrer une nouvelle fois compétitive, sur un terrain où il faut s’adapter à l’évolution permanente du niveau d’adhérence.

Le rallye de Grande-Bretagne a ceci de particulier qu’il est préférable, une fois n’est pas coutume, de s’élancer parmi les premiers sur cette terre imbibée d’eau, avant qu’elle ne se transforme littéralement en gadoue. Avec leurs dixième et onzième positions respectives sur la route le vendredi, soit les dernières parmi les WRC, Mads Ostberg et Craig Breen étaient donc loin d’être avantagés. Mais mis en confiance par la motricité et le comportement prévenant de sa C3 WRC, le deuxième cité allait pourtant réaliser le tour de force de rester au contact du peloton de tête, en rentrant sixième le soir à moins de 13’’ du quatrième, tandis que Ostberg, plus en délicatesse avec les conditions, pointait alors huitième. Craig Breen confirmait sa très bonne forme le samedi en se rapprochant à moins de deux secondes du podium en fin d’étape, après avoir notamment signé deux deuxièmes temps l’après-midi (ES 15 et 18). La performance de l’équipe était d’autant plus concluante que Mads Ostberg effectuait lui aussi une belle remontée jusqu’à la cinquième place, à la faveur notamment d’un scratch et d’une impressionnante série de trois deuxièmes temps consécutifs (ES 12, 13 et 14). Autant dire que les pilotes du Citroën Total Abu Dhabi WRT étaient bien décidés à jouer les premiers rôles jusqu’au bout ! Ils se lançaient donc à l’offensive dès le petit matin le dimanche, sur des pistes toujours incroyablement glissantes, mais une petite faute, au plus fort de la bagarre, éloignait Breen de la lutte pour le podium, lequel n’en signait pas moins une probante quatrième place. Mads Ostberg, également auteur d’un tête à queue, devait quant à lui se contenter de la huitième position.